July 26, 2021

Le gouvernement propose d’augmenter le capital autorisé des PFR à Rs 25000 cr – Business Standard

Le gouvernement a proposé d’augmenter considérablement le capital autorisé de de l’Inde (LIC) à Rs 25 000 crore pour faciliter sa cotation prévue pour le prochain exercice.

Actuellement, le capital versé de la compagnie d’assurance-vie avec plus de 29 contrats de crore est de Rs 100 crore. Commençant avec un capital initial de Rs 5 crore en 1956, LIC a une base d’actifs de Rs 31,96,214.81 crore.

Le capital social autorisé du LIC sera de Rs 25000 crore divisé en 2500 crore parts de Rs 10 chacun, conformément aux modifications proposées dans le Loi de 1956.

Les amendements proposés dans le cadre du projet de loi de finances 2021 conduiront à la mise en place d’un conseil d’administration composé d’administrateurs indépendants conformément aux obligations de cotation.

Selon l’un des 27 amendements proposés, le gouvernement central détiendra au moins 75 pour cent des PFR pendant les cinq premières années suivant l’introduction en bourse, et par la suite détiendra au moins 51 pour cent en tout temps après cinq ans de cotation.

Jusqu’à 10 pour cent de la taille de l’émission de l’introduction en bourse des LIC seraient réservés aux assurés, avait déclaré le mois dernier le ministre d’État aux Finances, Anurag Thakur.

Le gouvernement restera l’actionnaire majoritaire et continuera de garder le contrôle de la direction, en préservant les intérêts des assurés, avait-il déclaré.

Dans son discours sur le budget 2021, la ministre des Finances Nirmala Sitharaman a déclaré que l’offre publique initiale (IPO) de LIC serait lancée au cours du prochain exercice, à compter du 1er avril.

Actuellement, le gouvernement détient 100 pour cent du capital de LIC. Une fois cotée en bourse, elle est susceptible de devenir la plus grande entreprise du pays en termes de capitalisation boursière avec une évaluation estimée à Rs 8-10 crore lakh.

Le Département de l’investissement et de la gestion des actifs publics (DIPAM), qui gère les capitaux propres du gouvernement dans les entreprises publiques, a déjà sélectionné la société d’actuaires Milliman Advisors pour déterminer la valeur intrinsèque du LIC pour atteindre l’objectif de désinvestissement du gouvernement.

Deloitte et SBI Caps ont été désignés comme conseillers en transactions pré-IPO.

Le budget 2021-22 a fixé un objectif de désinvestissement de Rs 1,75 lakh crore, supérieur aux Rs 32000 crore estimés à être récoltés dans l’exercice actuel.

Sur le crore de Rs 1,75 lakh, le crore de Rs 1 lakh doit provenir de la vente de la participation du gouvernement dans les banques du secteur public et les institutions financières, et Rs 75 000 crore proviendrait des recettes de désinvestissement du CPSE.

(Seuls le titre et l’image de ce rapport peuvent avoir été retravaillés par le personnel de Business Standard; le reste du contenu est généré automatiquement à partir d’un flux syndiqué.)

Cher lecteur,

Business Standard s’est toujours efforcé de fournir des informations et des commentaires à jour sur les développements qui vous intéressent et qui ont des implications politiques et économiques plus larges pour le pays et le monde. Vos encouragements et vos commentaires constants sur la façon d’améliorer notre offre n’ont fait que renforcer notre détermination et notre engagement envers ces idéaux. Même en ces temps difficiles découlant de Covid-19, nous continuons à rester déterminés à vous tenir informés et à jour avec des nouvelles crédibles, des opinions faisant autorité et des commentaires incisifs sur des questions d’actualité pertinentes.
Nous avons cependant une demande.

Alors que nous luttons contre l’impact économique de la pandémie, nous avons encore plus besoin de votre soutien, afin de pouvoir continuer à vous offrir un contenu de plus grande qualité. Notre modèle d’abonnement a reçu une réponse encourageante de la part de nombreux d’entre vous, qui vous êtes abonnés à notre contenu en ligne. Plus d’abonnement à notre contenu en ligne ne peut que nous aider à atteindre les objectifs de vous offrir un contenu encore meilleur et plus pertinent. Nous croyons en un journalisme libre, juste et crédible. Votre soutien à travers plus d’abonnements peut nous aider à pratiquer le journalisme dans lequel nous nous engageons.

Soutenir un journalisme de qualité et souscrire à Business Standard.

Éditeur numérique