July 26, 2021

Le directeur de la ville de Hartford définit des objectifs pour améliorer la diversité et les communications – Valley News

WHITE RIVER JUNCTION – La nouvelle directrice municipale, Tracy Yarlott-Davis, a défini un ensemble d’objectifs ambitieux pour ses six premiers mois en fonction, qui comprennent un accent sur la diversité et l’inclusion, ainsi que pour rendre les réunions Selectboard et la communication de la ville plus efficaces.

«Ce n’est qu’une partie du travail que je fais en tant que directeur de la ville», a déclaré Yarlott-Davis lors d’une réunion du 9 mars au Selectboard avant d’annoncer les trois objectifs principaux, sur lesquels elle et le personnel de la ville travailleront tout l’été.

Yarlott-Davis, qui était embauché en décembre après une recherche de plusieurs mois, elle a officiellement pris ses fonctions il y a un mois et a déclaré qu’elle avait passé le temps à explorer Hartford et à rencontrer le personnel de la ville.

«Je suis vraiment fasciné par l’intersection de tous nos départements», a déclaré Yarlott-Davis dans une interview jeudi. Un objectif qu’elle a spécifiquement souligné était les problèmes d’infrastructure, comme les nids-de-poule et la construction de routes, dont certains qu’elle espère s’attaquer à temps pour les activités de plein air cet été.

Cependant, ses objectifs de six mois sont davantage axés sur des questions concernant la façon dont le personnel de la ville et le personnel du service travaillent avec les résidents et entre eux.

Le premier objectif vise à améliorer la communication avec les résidents de Hartford, en partie en rendant le site Web de la ville plus clair à comprendre et plus facile à naviguer, selon un ensemble d’objectifs. publié dans le procès-verbal de Selectboard.

“Si vous voulez trouver une politique, il y a plusieurs clics”, a déclaré Yarlott-Davis dans une interview jeudi. Elle a ajouté que le site n’était pas aussi convivial qu’il le devrait pour les smartphones. En se concentrant sur la mise à jour du site Web, le personnel de la ville cherchera également à le rendre plus accessible aux personnes à mobilité réduite, aux malentendants et aux malvoyants.

De plus, Yarlott-Davis a déclaré qu’elle prévoyait de se concentrer sur le renforcement de la présence de la ville sur les réseaux sociaux via des plateformes comme Facebook, LinkedIn et Twitter, qui peuvent être un moyen efficace de communiquer avec des non-résidents comme certains propriétaires d’entreprise et visiteurs.

«Je veux que les médias sociaux de la ville soient un fournisseur d’informations complet», a-t-elle déclaré.

Un deuxième objectif global est axé sur la diversité, l’équité et l’inclusion au sein des services de la ville. Cela comprend une formation sur la diversité, ainsi que des évaluations au sein de chaque département de la ville pour voir s’ils servent tous les membres de la communauté et si la diversité est reflétée au sein du personnel du département.

«Je veux être conscient des rôles individuels de mes services», a déclaré jeudi Yarlott-Davis à propos des évaluations. «Prenez un peu de temps et dites: ‘D’accord, qui n’est pas à notre table? Pour qui pouvons-nous installer une chaise? “

Elle a expliqué que cela pourrait inclure les résidents âgés qui ne peuvent pas se rendre aux réunions municipales – comme les réunions Selectboard – en personne ou sur Zoom, ou des personnes comme les parents isolés, qui n’ont peut-être pas autant de temps pour s’impliquer dans les affaires de la ville.

Yarlott-Davis a écrit dans ses objectifs qu’elle prévoyait également d’encourager les élus à «rechercher des voix diverses pour les postes nommés» et qu’elle travaillera avec les écoles et universités locales pour offrir plus de possibilités de stages aux étudiants de couleur et aux étudiants LGBTQ.

«L’équité et l’inclusion sont essentielles. Chacun a besoin de se sentir en sécurité, entendu et apprécié pour qui il est », a écrit vendredi le président de Selectboard, Dan Fraser, dans un courriel à propos de l’objectif de diversité. «Ce travail touchera tout le monde: les services, les conseils et les résidents. Nous devons nous concentrer sur ces problèmes jusqu’à ce qu’ils deviennent des non-problèmes. »

Le troisième objectif de Yarlott-Davis est centré sur une préoccupation plus structurelle: accroître l’efficacité des réunions Selectboard et travailler plus étroitement avec le conseil. Une grande partie de cela est de s’assurer que les réunions bihebdomadaires, qui commencent généralement à 18 heures, ne se prolongent pas jusqu’aux heures tardives de la nuit en raison de l’ordre du jour chargé. Tout au long de l’année écoulée, de nombreuses réunions, qui ont eu lieu sur Zoom en raison de la pandémie de COVID-19, ont inclus des ordres du jour chargés et se terminent souvent jusqu’à 22 heures.

«Si nous voulons aborder les choses, nous devons être en mesure d’y être pleinement», a déclaré Yarlott-Davis, ajoutant qu’il est difficile de travailler sur des sujets complexes lors d’une réunion qui se déroule tard dans la nuit. Une clé pour raccourcir les réunions est de prioriser ce qui doit être discuté et de donner plus de temps pour chaque point sur un ordre du jour plus restreint.

«Je me rends compte qu’au plus fort de la pandémie, nous avions de nombreuses inconnues, mais des réunions hebdomadaires de quatre, cinq et presque six heures ne sont bonnes pour personne», a écrit Fraser. “Je ne peux pas dire à quel point cela sera utile.”

L’objectif d’efficacité de l’ordre du jour comprend également un plan pour les séances d’écoute de la mairie, qui sera similaire à la journée de réunion de la ville en ce sens que le personnel et les fonctionnaires peuvent partager des informations sur les opérations de la ville et recevoir les commentaires et les questions des résidents. Les sessions, que Yarlott-Davis prévoit de commencer à organiser en mai, auront lieu tous les deux mois.

Anna Merriman peut être contactée à [email protected] ou au 603-727-3216.