July 28, 2021

Le calendrier des courses de vélo s’accélère alors que COVID s’estompe

Alors que la pandémie de coronavirus commence à s’estomper, Bike City se remet sur les rails.

Le Melee at McClellan, une course qui a amené 600 ados vététistes et leurs parents à Anniston en mars dernier, devrait revenir le 20 mars, à moins que la pandémie ne s’aggrave, a déclaré lundi un responsable de McClellan.

«Pour le moment, il est toujours prévu de l’avoir», a déclaré Julie Moss, directrice de la McClellan Development Authority. «Il est temps de travailler sur les détails.»

Dans une année normale, Anniston voit des vagues de cyclistes se frayer un chemin le week-end tout au long du printemps et de l’été dans une série d’événements cyclistes de haut niveau. COVID-19 a perturbé cette saison cycliste l’année dernière, mettant fin à des événements majeurs tels que le Cheaha Challenge et le Sunny King Criterium. Pas plus tard qu’en décembre, les organisateurs de course mettaient toujours des astérisques dans leurs plans de course 2021, conscients qu’une montée du virus pourrait tout changer.

Les choses sont différentes maintenant. Le nombre quotidien de nouveaux cas de coronavirus diminue régulièrement depuis des semaines et il n’y avait que 17 personnes hospitalisées avec COVID au centre médical régional lundi, contre plus de 80 au sommet en janvier.

La National Interscholastic Cycling Association, qui organise des courses de vélo de montagne pour les équipes d’âge scolaire, annonce toujours le 20 mars comme date prévue pour sa course Melee at McClellan. Les tentatives pour joindre les représentants de la NICA lundi n’ont pas été couronnées de succès, mais Moss a déclaré que l’organisation avait organisé une course à Huntsville ces dernières semaines et prévoyait d’aller de l’avant avec l’événement McClellan.

La course de l’an dernier était le premier événement majeur organisé sur les nouvelles pistes cyclables de McClellan. C’était également le dernier événement majeur de la ville qui n’a pas été affecté d’une manière ou d’une autre par le COVID-19. L’État a annoncé ses premiers cas de maladie une semaine après la course, entamant la fermeture qui affecterait l’État pendant une partie du printemps.

Les organisateurs du Sunny King Criterium, une course annuelle dans les rues d’Anniston, ont déplacé la date de leur course d’avril au week-end du 4 juillet.

«Nous avons décidé il y a environ un mois que cette date d’avril liée au COVID n’allait pas nous préparer au succès», a déclaré Marilyn Cullinane, organisatrice de la course.

La course Sunny King attire à la fois des coureurs professionnels et des amateurs, qui roulent devant la foule dans le centre-ville d’Anniston. Le festival Noble Street, un événement du centre-ville, a lieu le même week-end.

Cullinane a déclaré que la course Sunny King présentait des défis qui pourraient ne pas être un problème pour les vététistes – notamment la nécessité pour les coureurs de se rassembler sur la ligne de départ. Les organisateurs espèrent que la vaccination sera généralisée d’ici juillet, a-t-elle déclaré, mais prévoient diverses précautions contre le virus. La tente de bienvenue pour les cavaliers, par exemple, n’inclura pas de buffet, et le programme d’accueil qui permet aux cavaliers de rester avec les résidents locaux a été annulé.

Cullinane a déclaré que les organisateurs s’attendaient à une baisse de la participation de 20 à 25% cette année, bien qu’elle ait déclaré que cela pourrait changer considérablement à mesure que la situation du virus s’améliorait.

Le Cheaha Challenge, une course annuelle qui emmène les cyclistes dans un voyage de 100 miles de Jacksonville au sommet de Cheaha Mountain et retour, est prévu pour le 15 mai. L’organisatrice Brooke Nelson a déclaré que l’intérêt pour la course semblait fort et que sa boîte de réception se remplissait questions des coureurs.

«Nous avons les doigts et les orteils croisés, mais nous sommes optimistes», a déclaré Nelson.

Si la course avait lieu aujourd’hui, a-t-elle déclaré, les coureurs devraient porter leur masque jusqu’à ce qu’ils commencent à pédaler. Les volontaires aux différentes aires de repos le long du chemin devraient porter des masques et des gants, et la nourriture qu’ils offrent devrait être pré-emballée.

Il y a même une règle pour les cavaliers de jus de cornichon boivent souvent en cours de route pour essayer de garder les crampes à distance. Dans les manèges précédents, les cyclistes ont pu attraper des gobelets de ce truc, mais selon les règles de la pandémie, ils devraient le sortir d’un fût avec un robinet.

On ne sait pas si les mêmes règles de distanciation sociale seront toujours en place d’ici mai, et cela compte pour les organisateurs de course. Les sandwichs au beurre d’arachide et à la gelée sont les préférés des cavaliers, mais Nelson a déclaré que les «non-croûtables» préemballés coûtaient environ cinq fois plus cher que les plats faits maison servis habituellement par les bénévoles. Le préemballage crée également plus de déchets, ce qui signifie que les organisateurs devront peut-être trouver un camion pour parcourir le parcours de course afin de ramasser les déchets.

Nelson a déclaré qu’il n’était pas encore temps de décider de ces options alimentaires, bien que la décision nécessite un certain délai.

«Si vous commandez des bananes pour 1 200 personnes, elles n’apparaissent tout simplement pas», dit-elle.

Plus de 300 000 personnes en Alabama ont reçu les deux vaccins contre le COVID-19 lundi matin, selon le ministère de la Santé publique de l’Alabama. L’ordre d’urgence de l’État exigeant des masques en public expirera vendredi.