July 26, 2021

‘Dharam Sankat’: FM Sitharaman appelle à une discussion sur la hausse des prix de l’essence

Qualifiant le prix du carburant gonflé de “ dharam sankat ” (dilemme) pour le gouvernement, le ministre des Finances Nirmala Sitharaman a déclaré vendredi que l’État et le Centre gagnaient tous deux des revenus sur les produits pétroliers et que les deux parties devraient en discuter.

“Idéalement, c’est une question dont les États et le Centre devraient discuter, car ce n’est pas seulement le Centre qui a des droits sur le prix du pétrole, les États facturent également. Lorsque le Centre tire des revenus, 41 pour cent de ceux-ci vont à l’État. question en couches et par conséquent, je voudrais que l’État et le central discutent ensemble », a déclaré le ministre des Finances en répondant à une question médiatique lors de l’événement« Indian Women’s Press Corps ».

Lorsqu’on lui a demandé si elle avait eu des discussions avec les États à ce sujet, le ministre des Finances a déclaré qu’à partir de maintenant, elle n’avait eu aucune discussion avec un gouvernement d’État.

Parlant du budget de l’Union 2021, Sitharaman a déclaré que le gouvernement, dans le budget, s’était assuré de diviser la relance pour comprendre où elle devrait aller. «Simultanément, nous nous sommes assurés de saisir l’opportunité que la pandémie nous offrait en poursuivant les réformes», a-t-elle déclaré.

Elle a ajouté que le gouvernement avait également présenté une image cohérente de ce qu’il allait faire au cours des 20 à 25 prochaines années au profit des jeunes Indiens dans ce budget.

«Pour les 25 prochaines années, il est important d’avoir un paysage axé sur les politiques pour garantir que le talent des jeunes indiens se concrétise en Inde. Le budget fournit ce paysage aux entrepreneurs et aux entreprises, en considérant l’Inde comme une plaque tournante de la fabrication», a-t-elle ajouté. .

Interrogé sur les raids de l’impôt sur le revenu dans les propriétés de l’actrice Tapsee Pannu, du cinéaste Anurag Kashyap et d’autres, le ministre des Finances a déclaré: «Quand ça (raids) se produit pendant un gouvernement, ça va, et quand ça se passe sous ce gouvernement, ce n’est pas le cas. Les mêmes personnes ont également été pillées en 2013, ce n’était pas un problème, mais c’est un problème maintenant. “

S’abonner à Bulletins de la menthe

* Entrer une adresse email valide

* Merci de vous être inscrit à notre newsletter.